Partagez | .
 

 Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

▸ Membre que l'on aime fort

avatar


◂ AVENTURES VÉCUES : 11
◂ AGE : 25 ans
◂ ORIGINES : New-yorkaise
◂ IN LOVE WITH :

La seule personne que j'aime c'est Jesse.
◂ MA BOUILLE :
MessageSujet: Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève    Mer 10 Mai 2017 - 10:07


Arizona Hope Campbell
Nom: Campbell, le nom de famille qui me rappelle tant de choses; il y a toujours une signification à tout. Ce n'est pas qu'un nom de famille, c'est mon histoire, une source de vie. prénom(s): Arizona, les sept lettres apparue dans un nuage de fumée, une étoile née, une douceur au quotidien, une bonté à l'état pur. Mon deuxième prénom, Hope, qui veut en réalité dire "espoir", pour mon père ça devait avoir un sens. Puis avouons que ce prénom c'est vraiment joli, unique et très original. Surnom(s) Rise, mais Jesse est le seul qui m'appelle de cette façon. âge vingt-cinq ans est inscrit au compteur et pourtant la tête remplie de désirs, de liberté et de voyages. Aujourd'hui ; toutes ces années ont fait de moi une presque adulte, mais pas encore tout à fait prête à grandir trop vite parce que l'âge qu'on se donne dans la tête est 1000 fois plus importante. Date de naissance: Je suis née le 12/06/1992, par une nuit chaude d'été. lieu de naissance: New-York, ville assez mythique où tout est possible. origines: New-Yorkaise, oui en apparence c'est le cas mais il existe une partie de mes origines que je ne connais. statut matrimonial: Célibataire, mais il existe quelque chose de très fort entre Jesse et moi, peut-être une évidence ? On a besoin l'un de l'autre. orientation sexuelle: Hétérosexuelle. étude/métier: Pro du cambriolage, ne me jugez pas vous ne connaissez rien de ma vie.  groupe: SEA AND SUN, I'M COMING avatar: Teresa Palmer.

quelques anecdotes

J'ai fais de la danse toute petite, je rêvais même de devenir danseuse étoile, le soir dans ma chambre il m'arrivait de faire quelques chorégraphies. Mon but professionnelle est de percer dans le monde de la danse. C'était pour échapper a ma mère. + Il m'arrive de me plonger dans ma petite bulle à moi en lisant n'importe quel auteur : les bouquins c'est une façon de s'évader et j'en ai des choses à découvrir. + Je suis fan de cinéma mais pas tous les films : les films romantiques c'es pas mon truc, mes 5 films du moment sont les suivants : Avatar, La ligne verte, No limit, Casablanca et Carrie. Les films  n'ont aucun secret pour moi. + Je rêve d'évasion, de voyage, de parcourir le monde en solitaire. La solitude ne m'effraie plus. + ma mère n'a jamais su comment s'y prendre avec moi, elle n'est pas une bonne mère. Me battre ne suffisait pas, elle voulait que je sois mal. + durant mon enfance, ce qui a été très dur à vivre c'était éviter ses coups, surtout que je n'avais rien demander. Elle invitait tous les soirs un homme différent, un drogué qui ne voulait que s'amuser avec elle. + Je peux manger des cornichons avec n'importe quoi, c'est hallucinant tout ce que je peux avaler. Je me un débrouille comme un chef en cuisine, ma spécialité est les plats its et asiatiqnues. + J'adore les dessins animés et je vais souvent au cinéma voir les films d'animations. + Lorsque, je commence à être en panique ou avoir peur, je passe voir Jesse et c'est le seul qui calme mes angoisses. Nous nous sommes trouver avec Jesse on s'est connu dans la rue et depuis nous sommes inséparables. + Le bruit de la pluie, à la fois calme et doux, mais qui claque violement sur les fenêtres lorsqu’il y a du vent, cette petite chose apaisante qui me fait du bien. + Regarder les documentaires stupide sur tous les sujets possible et inimaginable sur tout ce qui se passe dans le monde. + J'ai quitter la maison à l'âge 16 ans, je ne pouvais plus supporter cette situation avec ma mère. + Même adulte, je suis une adepte des sucreries en particulier les sucettes. + Je déteste les gens qui expose leurs richesses pour rabaisser les autres. + J'aime un tas de choses, mais dans ma douleur, quand je souffre trop il m'arrive de décompresser pour tout oublier. + Je suis bien la seule à ne pas supporter les Petits déjeuners c'est simple et clair comme de l'eau de roche. Je ne prends jamais de temps pour déjeuner, mais il m'arrive de grignoter des biscuits. + Je passe le dimanche devant la télé. + Je suis une fan incontestée du chocolat viennois. C'est ma boisson favorite.


raconte moi une histoire

Une enfance terrible. Assise dans le placard, dans un noir alors qu'il fait jour : recroquevillé sur moi-même, Voila à quoi ressemblait mon quotidien. Depuis ses deux ans, ça a toujours été comme ça. Je vivais dans une situation très difficile, une mère alcoolique et un père absent. Selon ma mère, elle me racontait toute petite qu'il ne voulait pas de moi, que personne ne voulait de moi. Quelque chose de dur à entendre pour une petite fille. Une mère qui à sombrer petit à petit dans l'alcoolisme, la drogue. Une petite fille avait besoin de sa mère, d'une mère aimante. J'étais jeune à l'époque, je n'arrivais pas à comprendre ce que j'avais fait de mal. Et en grandissant ; cela n'a rien changé du tout. Je n'étais pas l'élève parfaite, loin de là, pas parce que je ne le voulait pas mais surtout parce que je n'y trouvais aucun sens. Sentant le vent tourner, j'ai imaginer une porte de sortie, une vie sans elle. Alors, lors de mon seizième anniversaire je suis partie. Ce qui m'a décider à m'en aller c'est un homme, l'homme qui venait voir ma mère tous les soirs pour sa dose. Un soir, il est venu dans ma chambre avec un seul but : passer du bon temps. J'en étais presque écœuré, rien qu'à voir ses mains posé sur moi j'en devenais malade. En m'en allant ; j'ai aperçu ma mère s'envoyant en l'air sous les yeux de cet homme qui me fixait, cet air sadique. La situation aurait pu continuer longtemps comme ça. J'ai pris le peu de mes affaires sur le dos et je suis partie sans aucun regret.


Survivre. C'est bien le mot qui résonnaient dans ma tête. En quittant ma mère, je devais rester sur mes gardes. Je ne voulais pas qu'elle me retrouve et encore moins son amant terrible. Alors, j'ai fais en sorte de me débrouiller toute seule. Le monde de la rue c'était pas évident, surtout pour une jeune fille. Il fallait être deux fois plus vigilante, impossible de dormir les deux yeux fermés. Je ne restais jamais au même endroit, trop peur d'être rattraper par mon passé. Et puis, un soir j'ai failli me faire agresser par trois garçons, c'est ce genre de situation que les filles redoutent. Mais comme dans toutes les histoires, pour une fois tout va bien se terminer. Jesse m'a aider comme un prince qui sauverai une demoiselle en détresse. Et depuis ce jour-là, on est devenu inséparables. Il m'a sauvé la vie, nous avons ce lien indestructible que personne ne pourra jamais détruire. De ville en ville, de galère en galère, on pouvait compter l'un sur l'autre. Lorsqu'on vit dans la rue, ce n'est jamais simple et on est obliger de se ranger du mauvais côté. C'est comme ça que je suis devenue une arnaqueuse, une pro du cambriolage. Mais je ne faisais pas ça pour nuire aux autres, mais c'était pour nous notre seul moyen de survivre. J'étais très différente des autres filles de mon âge, c'était peut-être cama différence. Avec Jesse, les choses était compliquée pour les autres, ceux qui nous voyaient nous demandait sans cesse la même chose : êtes-vous ensemble ? Je ne sais toujours pas la réponse à cette question. Il m'attirait, malgré son air de pas y toucher et moi ma façon de tout envoyer chier. On s'accordait parfaitement, on se ressemblait comme chat et chien, un peu un duo explosive. Il nous arrivait de dormir, coucher ensemble, on faisait ce que tous les couples partageait. Si, on m'avait dit à l'époque qu'il serait le déclencheur de tout, de mes émotions, de ma vie, de cette souffrance qui a disparue à la minute ou je l'ai vue.


On dit souvent que lorsque l’on rencontre la bonne personne, on le sait tout de suite. Un regard échangé, c’est tout ce qu’il suffit pour s’en rendre compte. À cette époque, tout était possible, et tout restait muet. Mais au fond qu'est-ce que ça signifait? Qu'ai-je au fond de mes yeux ? Tel bleu azur, l'océan s'agite, l'océan se réveille. Au fond de mes yeux, rien ne va plus. Il le savait, il le voyait. Lorsque nous faisions l'amour, il voyait l'emprise de son âme sur la mienne. Il voyait cette souffrance dans mes yeux. Parce que c'était un océan de larmes qui déferlaient. "Pourquoi pleure-tu ma Rise ? " il avait ce don, un don unique. J'avais si mal, mal de ce sentiment que j'éprouvais à ses côtés. L’amour ? Ah l’amour, quel sentiment jouissif et douloureux à la fois. L'amour, c'était une passion quand vient l'aube et qui te déchire les passions quand vient le crépuscule. Simplement, tu peux être malheureux ou être tout le contraire. Mais l’amour peut parfois rendre véritablement heureux. L’amour n’est pas que trahison et mensonge, l’amour est parfois fragile mais sincère. L’amour c’est un cri dans la nuit noire lorsque le silence est d’or. Il suffit de se rappeler, le premier amour, le véritable, celui qui n’est que magie et beauté. Le premier amour de jeunesse qui construit une vie après tout. C'était une relation très fusionnel, une relation que très peu de gens arrivent à connaître un jour.


Seule dans l'obscurité, seule face aux démons. J'essaie de battre, oui se battre, mais rien n'y fait. Je dérape, je déraille, je m'effondre. Cassée. Brisée. Mais qu'est-ce qui me brise autant ? Vivant avec notre groupe d'amis, on pouvait croire que tout allait pour le mieux, mais le passé revient toujours nous hanter. Ce père qui n'a jamais été la pour moi veut reprendre contact avec moi, pourquoi ? J'en ai pas la moindre idée. Il n'arrêtais pas de m'envoyer toutes ces lettres, des lettres que j'ai planquée dans mon armoire secrète. Je mourrais d'envie d'en savoir plus et il y a une partie de moi qui en avait rien à faire du tout. Je suis dans une impasse. Et pourtant, je court partout. Je suis en sécurité qu'avec lui, mais parfois on veut tellement une personne qu'on se doit de rester éloigner d'elle. Souffrance. Douleur. Les démons débarquent, les démons assaillent, les démons détruisent. Ils me détruisent. Aveuglément. Subitement. Pauvre malheureuse. Vous connaissez ce sentiment d’abandon ? Celui qui vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher après. Celui qui vous étouffe jusqu’à votre dernier soupir et vous laisse mourir seul. Celui qui fait mal parce qu’il touche bien plus que seulement le coeur. Il touche tout votre être, se saisissant de chaque parcelle pour ne plus s’en détacher. Jesse était le seul à qui je pouvais me confier, mais je savais qu'au fond de moi notre relation n'était pas bonne.


Vous connaissez ce sentiment de trahison ? Celui qui s’installe avec lenteur, douleur, passion. Celui qui brûle d’un feu incertain mais qui détruit tout sur son passage. Celui qui fait tomber de haut parce qu’on ne s’y attend pas. C'est un sentiment qui ne vous quitte jamais. Le pouls accélère puis ralenti, laissant le rythme cardiaque incertain. Sentiments déstabilisants. Coeur ouvert, déchiré, arraché. Coeur meurtri par les plaies encore bien saignantes. Une trahison aura pu être acceptable, un abandon aurait pu être pardonné. Mais les deux sentiments réunis, à deux moments différents d’une vie, dans deux situations divergentes l’une de l’autre. Ça fait beaucoup trop mal. Et, moi j'étais et je suis toujours cette pauvre fille, j'aurais préféré ne jamais connaître ces sentiments. Mélanger à tout cela, l’abandon et la trahison, le pire de tous, celui que chaque être redoute, que chacun voudrait éviter au lieu de devoir y faire face. Alors, j'ai oser en ouvrir une et ce que j'ai pu lire m'a totalement chamboulée. Mon père n'est pas mon vrai père, ma mère n'est pas ma vraie mère. Donc qui suis-je ? Elle avait raison de dire que je n'étais personne.  Le mensonge n'était pas un simple mot, c'était devenue ma vie. Alors, je fais la seule chose que je pouvais faire : écrire tous les sentiments que je pouvais ressentir sur papier.

Y a comme un flottement dans l'air, une absurdité qui plane sans même que mon ombre apparaisse. J'étais là, dans cette solitude de mon âme, dans les étoiles consternée par la grandeur de la Voie lactée. La mort me fait peur, l'avenir m'inquiète. Je vivais au jour le jour, ne réfléchissant plus au jour suivant, qui viendra m'emporter dans ce monde infini. Je n'avais pas le droit de m'écrouler, je n'en avais pas le droit, le regard fixe sur le monde, perdue dans la vague, perdue dans mon âme. J'aimerais danser à en perdre haleine, je voudrais voler à s'en couper le souffle, je voudrais voyager à en devenir folle. Mais je n'étais pas complètement perdue, je voguais au grès du vent, au grès du temps, sur des eaux bien profonde, au goût incertain. L'incertitude, je connais, elle me guette à chaque moment de ma vie, c'était comme une vipère qui voudrait m'arracher les entrailles. Y a pas de miracle, y a pas de juste milieu, y en a plus. Cette peur à disparue avec son âme, laissant derrière elle une traînée de poudre de son crépuscule. Je gaspille le temps, je bousille mon âme, l'espoir s'en est allée, je perd patience. Sensible, je n'arrive plus à respirer, mais à force tout mon être va finir par brûler. Telle, l'oiseau blessé. L'oiseau fragile. L'oiseau détruit. Je suis la fragilité à l'état brut. La sensibilité sous cette souffrance. L'ange déchu. L'ange déçu. Ailes brûlées. Ailes enflammées. Je me perd. Je m'essouffle. Je tombe dans le vide. Funambule sur un fil. Funambule dans sa bulle. Je ne respire plus, les anges sont mon salue. Je n'y arrivera jamais. Je ne connaîtrais plus jamais ce bonheur. Je ne comprend plus. Je suis aveugle. Je suis effacée. Je suis mordue à l'intérieur. Mordue d'amour. Mordue par la mort. Amouraché de la faucheuse. Je me bat toute seule. Je caresse en tendresse mon destin, ma souffrance. Pauvre fille. Pauvre vie. Je m'éloigne. Je disparaît.


Alors, j'essayais de rester forte et d'oublier tout ça, mais vais-je y arriver ?
Qu'ai-je fais pour que mes pensées s'emmêlent et s'entremêlent ? Tel le syndrome de la page blanche, gribouillis qui se superposent, incompréhension totale. Ce n’est plus linéaire, c’est par vague. Comme le manque de quelque chose, parce qu’il subsiste au fin fond de l’esprit. Mais peut-on vivre sans savoir d'où on vient réellement et pourquoi maintenant ? On ne le voit pas toujours, alors il arrive que parfois on l’oublie. Mais il revient toujours, ce petit quelque chose qui ne veut pas disparaitre. Il est là, bien présent et il prouve son existence chaque jour qui passe. Regarde au loin et observe les étoiles, peut-être que la lune me parlera. C’est étrange ce ressenti, doux sentiment d’amertume qui brûle la langue, la gorge, tout le corps et même l’esprit. L’âme à la dérive, tout part en vrille. La vérité ? C'est ça que je recherche ? Mais, dans le vrai monde des gens comme nous n'ont pas le droit à ce bonheur. Envolée, la vérité. Puis un jour, j'ai décidé d'arrêter tout ça et d'aller de l'avant


on fait tomber le rideau

Je m'appelle Elena/lele ou Bella et j'ai 24 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à bazzart et je le trouve super. Mon personnage est scénario créé par Jesse. Voilà de l'aide:
Code:
[b]TERESA PALMER[/b] ▬ « Arizona Hope Campbell »
cobain.


Dernière édition par Arizona H. Campbell le Mer 10 Mai 2017 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▸ Membre que l'on aime fort

avatar


◂ AVENTURES VÉCUES : 91
◂ AGE : 25 ans
◂ ORIGINES : Américaine et Mexicaine
◂ MA BOUILLE :
MessageSujet: Re: Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève    Mer 10 Mai 2017 - 19:45

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⋘ Fondatrice en or ⋙

avatar



◂ AVENTURES VÉCUES : 99
◂ AGE : 19 ans
◂ ORIGINES : Américaine, mais ma mère biologique était de Jérusalem
◂ CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR MOI :

Un peu plus sur moi

j'ai commencé le patinage artistique à l'âge de 3 ans Je n'ai pas de mère, la femme qui m'a porter et mis au monde était une mère porteuse Mon père est homosexuel, mais cela ne me dérange pas du tout, je l'adore lui et son mari Petite j'avais un chien, quand il es mort, mon père m'a fait croire qu'un médecin avait trouver un remède miracle, mais qu'il y avait des effets secondaire...mon chien c'était transformer en chat J'ai compris le mensonge à l'âge de 10 ans Mon père m'a offert mon premier sac à main de marque quand j'avais 12 ans Je patine très bien, mon entraîneur me prédit même un bel avenir Je fais des allergies aux crustacés et à l'arachide Je suis gourmande, en particulier avec le chocolat J'adore les films d'horreur, mais après j'en fais des cauchemar Du haut de mes 19 ans, je suis fan des dessins animés disney Mes princesses préférer sont Ariel et Elsa j'ai remporter plusieurs titre de mini miss
Mes Liens

◂ MA BOUILLE :
MessageSujet: Re: Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève    Mer 10 Mai 2017 - 22:26






FÉLICITATION TU ES VALIDÉ(E)
BIENVENUE SUR LE FORUM




Bravo, te voilà parmi nous jeune paddawan !

Merci de ton inscription, c'est un immense plaisir de te compter parmi nos membres et de te permettre de faire vivre à ton personnage des tas d'aventures aussi hilarantes qu'émouvantes. Si tu as une question ou un souci, que tu veux nous parler de licornes ou de magie, tu peux contacter un membre du staff, nous répondrons au mieux à ta demande et dans les plus brefs délais (si si, on ne mord pas...).

Maintenant passons aux petits travaux que tu vas devoir accomplir (hé non, ce n'est pas réservé au staff), comme Hercule ! Il y en a moins de douze, on te rassure tout de suite ! Nous allons te demander de remplir ton profil, si tu le souhaites. Rien d'obligatoire mais c'est toujours sympa d'avoir un joli profil, qui permet aux autres d'en savoir davantage sur ton personnage en seulement quelques clignement d'yeux !

Tu pourra donner vie à ton personnage en lui créant des liens et en lui donnant un lieu de vie. Aussi, nous avons tous un travail, donc viens recenser le tien ICI.

Nous te conseillons de lire les annexes, elles sont très importantes pour la suite du forum, donc une petite lecture s'impose. Et pour te faciliter les choses, les annexes se trouvent juste ICI.


Enfin n'hésites pas à participer à la vie du forum en faisant de la pub autour de toi, nous savons que les réseaux sociaux font passer beaucoup d'annonces et chacune peut être importante. Si tu n'es pas adepte de ces derniers, tu peux toujours commenter la page du forum sur BAZZART et sur PRD. Ce sera toujours très apprécié. N'hésites pas à participer dans le flood, les jeux et sur la CB ( chat box ) pour t'amuser et rencontrer d'autres membres.

Event du moment: nous sommes actuellement dans l'event " spring break en folie " tu peux en savoir plus ICI

Nous t'en remercions par avance. Mais le plus important, AMUSES-TOI BIEN parmi nous !


code © mei sur apple-spring


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⋘ Fondateur Bad Boy ⋙

avatar



◂ AVENTURES VÉCUES : 128
◂ AGE : 26 ans
◂ ORIGINES : Je suis né et j'ai grandis dans le Bronx à New York
◂ CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR MOI :
JESSE CEADEN O'CONNOR
Vous êtes maître de votre vie, et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs.



ENVIE D'EN SAVOIR + | si nous étions dans un film, je ne serais pas le héros, mais le méchant, je n'ai pas honte à le dire + je n'ai jamais aimer ma mère, ce n'était pas du tout une mère exemplaire, elle était droguée et se prostituait, sous mon nez + J'adore le chew gum, d'ailleurs j'en ai toujours sur moi + j"adore les voiture et la vitesse + je me débrouille très bien en mécanique + je suis un gros mangeur, dieu merci je ne prends pas de poids + j'ai plusieurs arme chez moi, cacher sous le plancher d'un placard + quand j'avais 6 ans, j'ai eu un accident de voiture avec ma mère, j'ai été plusieurs jours dans le coma + j'aime boire de la bière + j'aime traîner dans les bars ou les clubs de stripteause  + je ne supporte pas du tout les petits pois, je n'en mange jamais + j'ai une mémoire excellente, elle est même parfaite + j'aime porter un blouson de cuire, aller savoir pourquoi + Je participe à des combat clandestin dans un Fight Club + Il n'a au que très peu de relations avec des femmes, on le trouve bien trop réservé et peu bavard.

RELATIONSHIP WITH U
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

RISE| J'ai fais sa connaissance il y a 2 ans. Nous avons était de ville en ville, avec notre petite groupe. Nous avons rapidement coucher ensemble, sans être amoureux et depuis nous nous faisons plaisir au lit. Rise compte beaucoup pour moi, mais je ne suis pas amoureux d'elle.
RIVER| Je connais River depuis 4 ans maintenant, nous sommes tout de suite devenu ami, j'ai encore du mal à le croire, je suis ami avec un ancien flic. River c'est un peu le grand frère que je n'ai pas eu.


◂ MA BOUILLE :
MessageSujet: Re: Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève    Jeu 11 Mai 2017 - 21:50

bienvenue, je suis trop content de revenir ma Rise d'amour love love sex sex love2 love2 love3 love3 love4 love4 love4 3 3

ta présentation est parfaite pour moi, j'ai hâte de RP avec toi

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·
Jesse
La vie est un train qui ne s’arrête à aucune gare. Ou on le prend en marche ou on le regarde passer sur le quai, et il n’est pire tragédie qu’une gare fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève    

Revenir en haut Aller en bas
 

Arizona | Ce n'est pas grave de tomber. Ce qui est important, c'est la vitesse à laquelle tu te relève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Robynn ❥ « Tomber est permis ; se relever est ordonné. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD INTENTIONS :: Here are you :: « tell me something about you » :: Validated-